Les livres

 

 
 
 

0.livre hubert0.livre gaston   

0.livre fred0.livre jean-pierre   

0.livre marc0.livre jean-jacques   

0.livrechristian-10.livrechristian-21ère couv Publier du Compagnons 1ere-Couv-Guy-Bourguignon.jpg 9782918296294jpg 

La chronique-entretien consacrée par FRANCE MUSIQUE "Ecoutez-moi Benoît" à la sortie du portrait de Marc :

http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Interview-Marc-Herrand.mp3

Les vidéos préférées...

MES FIDELITES
de Daniel SAURFELD
Ils sont tous là !... Enfin, presque ! Cliquez et laissez aller les souvenirs...!

Les marchands de bonheur

Un nouveau blog des Compagnons est à noter :  

http://lescompagnonsdelachanson.over-blog.com/


Mardi 2 septembre 2014 2 02 /09 /Sep /2014 00:17

C-de-Musique-aux-Fl-tes.JPG 

LIEBARD (à droite) avec ses trois adjoints... Des chanteurs et des musiciens émérites !

 

Il est toujours intéressant de revenir sur les bases même d'un édifice, à plus forte raison sur celui qui a permis d'accueillir les premiers COMPAGNONS DE LA MUSIQUE en octobre 1941. Notons au passage qu'avant de lancer sa pépinière lyonnaise de talents au 10 du chemin de Champvert dans ce qui était encore à l'époque la banlieue lyonnaise et non le Vè arrondissement, Louis LIEBARD s'était déjà illustré, dès le début 1941 montée des Carmélites, en animant une association : JEUNE FRANCE dont les idéaux étaient similaires à ceux qui lui permettront de créer ensuite les COMPAGNONS DE LA MUSIQUE, le groupe d'expression musicale des COMPAGNONS DE FRANCE. Mais sans doute avait-il manqué au sein de JEUNE FRANCE créée à la fin de l'année 1940 par un certain Pierre SCHAEFFER, ce qui lui sera ensuite accordé chemin de Champvert, nous voulons parler des financements que le gouvernement de Vichy acceptera de lui débloquer.

Parmi ceux sur lesquels LIEBARD s'appuiera à la villa du Point du Jour à partir d'octobre 1941, il n'est donc pas étonnant de retrouver ses premiers disciples de JEUNE FRANCE ni, certains de ses premiers élèves. Ainsi, le baryton Maurice MEYER, le ténor Jean VERLINE qui sera à l'origine de l'enrôlement de Marc HERRAND puis d'Hubert LANCELOT, et la basse Roger HERMANN feront partie des premiers encadrants, au même titre que la première COMPAGNONNE DE LA MUSIQUE Marianne CHASSOT issue, elle aussi, de JEUNE FRANCE.

L'enseignant Gérard MEYER, le fils du baryton Maurice, travaille actuellement à une meilleure prise en compte du parcours musical de son père et il est vraisemblable que nous parviendrons à unir nos efforts aux siens. Avec l'objectif que cela nous donne une idée encore plus exacte de ce qu'a représenté cette création de pépinière en octobre 1941. Au moment même de l'arrivée de COMPAGNONS DE LA MUSIQUE comme Jean-Louis JAUBERT, Marc HERRAND, et Jean ALBERT. Au vu des documents et des photographies que nous a montrés Gérard MEYER, tout n'a pas encore été dit à propos des COMPAGNONS DE LA MUSIQUE et de l'expérience de Louis LIEBARD, ni de ce qui s'est par exemple passé entre 1946 et 1950, une fois la scission opérée avec les jeunes COMPAGNONS DE LA CHANSON. Un dossier très intéressant !

    

Par Sybille & Louis - Publié dans : Biographie, aspects
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 1 septembre 2014 1 01 /09 /Sep /2014 00:56
Va mon gars, la terre est ronde, ronde, ronde,
Le soleil inonde le haut du clocher.
Va mon gars, la terre est ronde, ronde, ronde,
T'as des jambes, c'est fait pour marcher.
 
T'en fais pas, la terre est ronde, ronde, ronde,
L'amour fait la ronde dans le vent léger.
T'en fais pas, la terre est ronde, ronde, ronde,
Les chemins, c'est fait pour voyager.
 

undefined Ceux d'entre vous qui sont né(e)s dans les années quarante ne peuvent avoir oublié, tellement cet air était entraînant. Avec Sarah, Le jour où la pluie viendra, Gondolier et Moisson, ce Ronde, ronde, ronde faisait partie des succès qu'ils interprétaient le plus souvent dans leurs tournées ou lors des grandes manifestations sportives comme le Critérium du Dauphiné ou le Tour de France cycliste. En la chantonnant, on revoit encore les COMPAGNONS DE LA CHANSON filmés par le télévision française. Avec, autour de leur nouvel élément le baladin provençal Jean-Pierre CALVET, Fred MELLA noyé dans des superbes pantalons très 1950. Eh oui, on était encore loin des pattes d'eph qui ont suivi !... On en oublirait presque le nom de ceux auxquels nous devons cet air entraînant en diable et parmi lesquels figure un certain Jacques LARUE.  

L'enfant au coeur d'or, arrangé par Marc HERRAND fait partie des premiers titres que Jacques LARUE a écrit pour les COMPAGNONS DE LA CHANSON. Né en 1906, Jacques LARUE (alias Marcel AGERON), laissera d'autres succès aux Compagnons parmi lesquels Marianne, un titre qui figure dans le super 45 tours : Ronde, ronde, ronde (voir couverture ci-dessus). N'oublions pas, non plus : Moulin rouge, Avec ce soleil, Cindy, Day O, Poème et Ukraine, des succès qui ont souvent fait partie des toutes premières compositions des Compagnons. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il avait déjà écrit pour quantité de vedettes de l'époque pré-yéyés dont : Edith PIAF, Tino ROSSI, Lucienne DELYLE, Yvette GIRAUD, Line RENAUD, André CLAVEAU, DALIDA, Luis MARIANO, Yves MONTAND, Léo MARJANNE, Maurice CHEVALIER... Maurice qui contribuera à le faire connaître avant guerre avec Ca sent si bon la France ! La liste de ses compositions est longue puisque ce seraient près de 800 titres qui auraient été déposés à la SACEM ! Décédé en 1961, en pleine force de l'âge et considéré comme l'un des auteurs les plus classiques de l'époque, Jacques LARUE, grand nom de la Chanson française, nous a quittés bien trop tôt.


Par Sybille & Louis - Publié dans : eux et les Compagnons...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 31 août 2014 7 31 /08 /Août /2014 00:52

Henri Betti

Peu d'entre nous s'en souviennent et pourtant lorsqu'on évoque des airs comme le célèbre C'est si bon, son nom ressort automatiquement. Eh oui, le Niçois Henri BETTI aura laissé son nom à quelques grandes compositions dont certaines seront chantées ou reprises par les COMPAGNONS DE LA CHANSON dont le nom moins célèbre Maître Pierre composé en 1949 et dont Jacques PLANTE écrira les paroles.

Né en 1917 dans une famille modeste et d'abord connu pour avoir accompagné Maurice CHEVALIER, il lui composera une quarantaine de ses chansons dont le fameux ça sent si bon la France. Une rencontre avec Momo qu'il doit à son ami Roger LUCCHESI. Henri BETTI élargira ensuite un peu la gamme et composera ce légendaire C'est si bon qui lui vaudra de nouer de nouveaux partenariats avec des chanteurs comme Yves MONTAND et Georges GUETARY et l'orchestre de Jacques HELIAN. Malgré une production musicale abondante entre 1949 et 1982, BETTI se consacrera plutôt sur la fin au cinéma et à quelques compositions télévisuelles. Pascal SEVRAN lui rendra un hommage appuyé à deux reprises dans sa Chance aux chansons. La musique du film Cigarettes, whisky et petites pépés avec Eddie CONSTANTINE, sera d'ailleurs de lui ! Celle d'un film de FERNANDEL : Honoré de Marseille également !

Henri BETTI deviendra également administrateur de la SACEM. Il nous a quittés en 2005.


Par Sybille & Louis - Publié dans : eux et les Compagnons...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés