Les livres

0.livre hubert0.livre gaston     

0.livre fred0.livre jean-pierre   

0.livre marc0.livre jean-jacques   

0.livrechristian-10.livrechristian-21ère couv Publier du Compagnons 1ere-Couv-Guy-Bourguignon.jpg 9782918296294jpg 0782918296324couverture 

La chronique-entretien consacrée par FRANCE MUSIQUE "Ecoutez-moi Benoît" à la sortie du portrait de Marc :

http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Interview-Marc-Herrand.mp3      

Les vidéos préférées...

MES FIDELITES
de Daniel SAURFELD
Ils sont tous là !... Enfin, presque ! Cliquez et laissez aller les souvenirs...!

Les marchands de bonheur

Un nouveau blog des Compagnons est à noter :  

http://lescompagnonsdelachanson.over-blog.com/
















   

Lundi 15 décembre 2008 1 15 /12 /Déc /2008 00:01

Avec Marc HERRAND, le mot harmonie prend tout son sens et c'est aussi pour cette raison que Jean-Jacques BLANC, quand il s'est impliqué dans l'ouvrage consacré aux COMPAGNONS DE LA MUSIQUE, a tenu à lui rendre hommage en soulignant les "petites choses" qu'il avait remarquées dans ses différents arrangements. Selon Jean-Jacques, du très grand art qui laissera une trace indélébile dans le répertoire des COMPAGNONS DE LA CHANSON. La compilation parue chez MARIANNE MELODIE en 2005 à laquelle nous avons consacré un article voici quelques jours revient sur ces magnifiques succès arrangés de main de maître par notre ami Marc.

Si vous n'avez pas acquis le : ILS ETAIENT COMPAGNONS DE LA MUSIQUE de Jean-Jacques BLANC, ces quelques précisions vous donneront une idée de l'étendue de la technique employée par le premier Directeur musical des COMPAGNONS DE LA CHANSON pour valoriser des compositions qui ont connu quasiment toutes le succès que l'on sait. Si vous êtes passionné, nul doute que vous éprouverez, la lecture de cet article faite, l'envie de vérifier en redoublant d'attention et, croyez-nous, cela en vaut la peine ! Et si vous avez de l'oreille, alors là !...
Mais voyons à présent ce que Jean-Jacques soulignait dans son ouvrage à propos de ces magnifiques arrangements de Marc HERRAND.
  
"Je pourrais décrire dans toutes les chansons les trouvailles de Marc. Je ne suis pas le seul d’ailleurs puisqu’un jour, aux Etats-Unis, un grand génie de la musique, plutôt taciturne et acariâtre, avare de compliments, le félicita : Igor Stravinsky.
Quelques exemples seulement : j’admire le glas du Prisonnier de la tour, un simple accord de quatre notes, qui traité ainsi par des voix, provoque des harmoniques comme les vraies cloches. Cela fait penser à un accord très riche. Quatre coups au début et à la fin de la chanson, chacun très long, avec une attaque parfaite sur le suivant. Combien d’heures de répétition fallut-il rien que pour cela, Marc ?
– Et des accords finaux en "suspens", comme si l’histoire n’était pas terminée, pour suggérer un conte de fées (Aux marches du palais), ou pour évoquer la tristesse infinie de "La Marie".
Et ces accords parallèles, débités à grande vitesse préparant le drame ; la bagarre… puis une balle égarée (Les yeux de ma mère).
Et le contrepoint à la Jean-Sébastien Bach pour Le roi a fait battre tambour.
Et le vent, et le galop des chevaux, et ceux du roi qui viennent boire, et les Indiens, et les balalaïkas russes, et les vielles et les petits enfants timides de l’école qui font la fête à l’ours.
Et, et, et…" 

 

 

Par J-J. Blanc, L. Petriac - Publié dans : Livres
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés