Les livres

0.livre hubert 0.livre gaston   

0.livre fred 0.livre jean-pierre     

0.livre marc 0.livre jean-jacques     

0.livrechristian-10.livrechristian-21ère couv Publier du Compagnons 1ere-Couv-Guy-Bourguignon.jpg 9782918296294jpg 

La chronique-entretien consacrée par FRANCE MUSIQUE "Ecoutez-moi Benoît" à la sortie du portrait de Marc :

http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Interview-Marc-Herrand.mp3  

Les vidéos préférées...

MES FIDELITES
de Daniel SAURFELD
Ils sont tous là !... Enfin, presque ! Cliquez et laissez aller les souvenirs...!

Les marchands de bonheur

Un nouveau blog des Compagnons est à noter :  

http://lescompagnonsdelachanson.over-blog.com/
















   

Mercredi 7 janvier 2009 3 07 /01 /Jan /2009 00:01

On le sait après avoir lu les multiples ouvrages consacrés aux COMPAGNONS et à Edith PIAF, Guy BOURGUIGNON avait croisé les yeux verts de Ginou RICHER sur les Champs Elysées à Paris avant d'oser la lui présenter... Eh oui, Guy, né à Tulle en Corrèze le 27 juillet 1920, troisième basse des Compagnons auquel on prêtait de nombreuses conquêtes était tout sauf un séducteur ! Même si on avait tendance à le prendre pour un don Juan car il ne laissait pas la gent féminine indifférente...
Distrait, brillant, parfois gaffeur, sachant parler la langue de Shakespeare comme personne (un véritable éclat de rire s'il faut en croire ses partenaires), il était doté d'un certain sens artistique. Très entier, sans concession, ses coups de gueule avec Paul BUISSONNEAU et le Chef LIEBARD ont contribué à sa réputation. Il est vrai qu'il haïssait la bêtise et l'hypocrisie...
Il prendra très vite en charge tous les aspects de la mise en scène du groupe où chacun savait ce qu'il avait à faire. Egalement caméraman de talent et décorateur, ce fils de banquier aurait pu faire carrière dans le cinéma et y réaliser des films, mais ce sera finalement au sein des COMPAGNONS DE LA CHANSON qu'il trouvera sa voie après avoir croisé Jean-Louis JAUBERT au hasard d'un chantier de jeunesse en 1941 : Jeunesse et Montagne. Il reste à propos de ses aptitudes cinématographiques un film consacré aux tournées entreprises par le groupe à travers le monde et illustré par un commentaire de Françoise DORIN : « Quarante mille kilomètres avec les Compagnons de la Chanson » qui a connu les honneurs de la télévision et où Guy a eu l'occasion de montrer toute l'étendue de ses compétences et quelques autres piges moins connues. Comme celle menée aux côtés du réalisateur Marcel CAMUS dans Orfeu Negro.
Pour la petite histoire, on n'oubliera pas qu'il est également l'un des créateurs du bulletin "Positions" qui, en 1946, traçait la voie à emprunter...  Juste avant le départ des Compagnons pour la tournée aux Etats-Unis ! Une publication dont on peut regretter qu'il n'y ait eu aucune suite. A coup sûr l'homme était un créatif ! 
Comme le souligne Jean BOUSSOLLE dans un hommage paru peu après sa disparition (http://www.compagnonsdelachanson.com/article-12240743.html), Guy aimait à être le premier partout. Le premier à monter dans un avion pour s'y installer, le premier à être démaquillé et à partir... Quelquefois présenté comme rêvant d'évasion, celui que Jean-Louis JAUBERT avait surnommé affectueusement "Dents de lapin" (http://www.compagnonsdelachanson.com/article-23858298.html) était attiré par le Moyen-Orient. Il n'aura hélas pas l'occasion d'approfondir le sujet. 

Excellent musicien, capable d'être aussi bien à la batterie lors d'un Temps des étudiants de l'ami Jean Broussolle qu'un virtuose des castagnettes dans La Costa Brava, voire encore au tambour dans Les Ecossais, ou à la contrebasse comme dans Les Perruques (photo ci-dessus), sa voix basse de choriste accompli a, de l'avis de certains observateurs, indiscutablement manqué à ses partenaires après sa disparition en décembre 1969. Il repose à Tourette sur Loup.

 

 Automne 1945 : Au sortir de la guerre, les privations et, malgré tout, des cadences souvent épuisantes. A Ville-d'Avray, dans la région parisienne, Guy, comme quelques autres, ne souffrait pas de "surpoids".
(Doc publié dans ILS ETAIENT COMPAGNONS DE LA MUSIQUE de Jean-Jacques BLANC) 

Par L. Petriac - Publié dans : Biographie, aspects
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés