Souscription

1ere couv en 75 dpi

Christian FOUINAT déjà auteur d'un hommage aux COMPAGNONS DE LA CHANSON (ci-dessous)

publié chez DECAL'AGE PRODUCTIONS en 2007 

www.decal-age-productions.com

Couvert-JPEG.jpg

s'apprête à publier au Print. 2011 une biographie avec L. PETRIAC

LES COMPAGNONS DE LA CHANSON : entre mythe et évidences

Plus de 350 pages illustrées dont 24 coul.  

Une souscription a été lancée qui vous permet

d'ores et déjà de réserver si vous le souhaitez :

http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Souscrip-biographie.doc 

Le livre d'Hubert LANCELOT


En vue de la rencontre-dédicace de Cran-Gevrier du 25 octobre, notre Mimi LANCELOT a acquis une trentaine de livres : "NOUS LES COMPAGNONS DE LA CHANSON" d'Hubert LANCELOT, issus d'un stock que l'on croyait épuisé.
Nous proposons à ceux qui souhaiteraient se procurer cet ouvrage de le commander aux Editions de La Tramontane (Jean Boekholt), aux coordonnées suivantes  B.P. 1034 - 34006 MONTPELLIER CEDEX 1 à l'appui d'un règlement de 20 € par chèque libellé à l'ordre des Editions de la Tramontane qu'ils joindront à leur demande (Prix : 15,00 € + 5,00 € de port).
Bien entendu, nous transmettrons le produit de ces ventes à Mireille Lancelot, qui a acheté ce stock à Flammarion.

 

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer les timbres poste représentant l'affiche Kiffer, vous pouvez également vous adresser à Jean BOEKHOLT aux Editions de La Tramontane dont nous vous indiquons le mail : marianais@neuf.fr
 



 

Le livre de Marc et d'Yvette


Il était tout à fait normal que LA ROUTE ENCHANTEE trouve sa place, ici, aux côtés des autres ouvrages... Et donc, ami internautes, vous allez dorénavant avoir la possibilité de commander sur ce site l'ouvrage écrit à quatre mains par nos amis Marc HERRAND et Yvette GIRAUD.
Pour commander, rien de plus simple : un petit mot que vous adresserez à leur domicile de Strasbourg, 29 A rue de Wasselonne à 67000 STRASBOURG avec votre règlement de 15,20 € (franco de frais de port) et Marc s'empressera de vous expédier son ouvrage avec une dédicace. Fantastique non ! Et vous allez vous régaler.

Les vidéos préférées...


MES FIDELITES
de Daniel SAURFELD
Ils sont tous là !... Enfin, presque ! Cliquez et laissez aller les souvenirs...!

 

Les marchands de bonheur



















Mardi 13 janvier 2009 2 13 /01 /Jan /2009 00:00

Certaines images du passé ne s'oublient pas et elles s'oublient d'autant moins que voici un an, on décernait l'oscar de la meilleure actrice à Marion COTILLARD pour sa composition dans La môme (http://www.compagnonsdelachanson.com/article-26401355.html) ... Evoquer ici la disparition d'Edith, un an après cet événement, cela paraissait même normal et nous y pensions déjà depuis quelques mois tout en sachant qu'il était difficile de retrouver et de classer les différents extraits des documents vidéos répertoriés par Youtube. Nous avions la conviction qu'ils intéresseraiient énormément d'admirateurs des COMPAGNONS DE LA CHANSON parce qu'Edith avait été leur bonne fée et qu'elle leur avait apporté une aide, et quelle aide... Les trois cloches, Les yeux de ma mère, Dans les prisons de Nantes... Il est difficile d'oublier tout cela et bien d'autres succès encore.
Cette série réalisée à partir de documents d'époque archivée en six époques est bouleversante. Sans doute parce qu'elle contient des images qui sont restées dans nos coeurs, longtemps après. Vous les redécouvrirez si vous les avez déjà vues et nous sommes sûrs que vous les visionnerez avec passion si ce n'est pas le cas. Ces documents comportent des extraits d'interviews comme le témoignage de Charles DUMONT, l'un des auteurs du célèbre Non, je ne regrette rien, qui trouvait que ce titre trouvé par Michel VAUCAIRE n'était pas terrible et qui ne souhaitait surtout pas au départ que ce soit PIAF qui le chante. Celui également de la fidèle et dévouée Danièle BONEL.
"Si je ne chante pas, je meurs" disait cette dernière en septembre 1960... A la fin de l'année 1960 (le 29 déc. très exactement), sans contrat depuis un an, Edith interprétera ce Non, je ne regrette rien afin, aussi, de participer à un sauvetage, celui de l'Olympia de Bruno COQUATRIX. Parallèlement au spectacle, trois cents mille unités seront écoulées en quelques jours dès la sortie de ce nouveau succès et on fera même tourner les usines la nuit quelques jours pour que les disquaires puissent compter sur un stock suffisant...
La fin, hélas, on la connaît. Edith PIAF ne profitera pas du pigeonnier remis en état par la fidèle Danièle BONEL dans le Sud-Ouest. Elle s'éteindra sur la Côte d'Azur le 10 octobre 1963 précédant son ami Jean COCTEAU de quelques heures...









 
Par L. Petriac - Publié dans : Vidéos
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés