Souscription

1ere couv en 75 dpi

Christian FOUINAT déjà auteur d'un hommage aux COMPAGNONS DE LA CHANSON (ci-dessous)

publié chez DECAL'AGE PRODUCTIONS en 2007 

www.decal-age-productions.com

Couvert-JPEG.jpg

s'apprête à publier au Print. 2011 une biographie avec L. PETRIAC

LES COMPAGNONS DE LA CHANSON : entre mythe et évidences

Plus de 350 pages illustrées dont 24 coul.  

Une souscription a été lancée qui vous permet

d'ores et déjà de réserver si vous le souhaitez :

http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Souscrip-biographie.doc 

Le livre d'Hubert LANCELOT


En vue de la rencontre-dédicace de Cran-Gevrier du 25 octobre, notre Mimi LANCELOT a acquis une trentaine de livres : "NOUS LES COMPAGNONS DE LA CHANSON" d'Hubert LANCELOT, issus d'un stock que l'on croyait épuisé.
Nous proposons à ceux qui souhaiteraient se procurer cet ouvrage de le commander aux Editions de La Tramontane (Jean Boekholt), aux coordonnées suivantes  B.P. 1034 - 34006 MONTPELLIER CEDEX 1 à l'appui d'un règlement de 20 € par chèque libellé à l'ordre des Editions de la Tramontane qu'ils joindront à leur demande (Prix : 15,00 € + 5,00 € de port).
Bien entendu, nous transmettrons le produit de ces ventes à Mireille Lancelot, qui a acheté ce stock à Flammarion.

 

Par ailleurs, si vous souhaitez vous procurer les timbres poste représentant l'affiche Kiffer, vous pouvez également vous adresser à Jean BOEKHOLT aux Editions de La Tramontane dont nous vous indiquons le mail : marianais@neuf.fr
 



 

Le livre de Marc et d'Yvette


Il était tout à fait normal que LA ROUTE ENCHANTEE trouve sa place, ici, aux côtés des autres ouvrages... Et donc, ami internautes, vous allez dorénavant avoir la possibilité de commander sur ce site l'ouvrage écrit à quatre mains par nos amis Marc HERRAND et Yvette GIRAUD.
Pour commander, rien de plus simple : un petit mot que vous adresserez à leur domicile de Strasbourg, 29 A rue de Wasselonne à 67000 STRASBOURG avec votre règlement de 15,20 € (franco de frais de port) et Marc s'empressera de vous expédier son ouvrage avec une dédicace. Fantastique non ! Et vous allez vous régaler.

Les vidéos préférées...


MES FIDELITES
de Daniel SAURFELD
Ils sont tous là !... Enfin, presque ! Cliquez et laissez aller les souvenirs...!

 

Les marchands de bonheur



















Dimanche 25 janvier 2009 7 25 /01 /Jan /2009 00:01

Issu d'une famille très tournée vers la musique au sein de laquelle sa soeur obtiendra un premier prix de solfège et de chant au Conservatoire, c'est le 12 mars 1925 à Plan d'Orgon qu'est né Jean-Pierre CALVET.
On peut dire qu'il aura baigné très tôt dans la musique puisque ses premières vibrations musicales, il les a ressenties dans le ventre de sa mère, tandis qu'elle jouait de la mandoline. Pas étonnant donc qu'à neuf ans Jean-Pierre ait joué de la guitare et qu'il se soit mis ensuite au solfège avant, à quatorze ans, de tenter d'apprivoiser le trombone ! Une dernière expérience à laquelle il devra renoncer contraint de se battre contre la tuberculose.
Fragile devant les épreuves effectives et d'une grande sensibilité, celui qui restera pour nous le « baladin provençal » nous a laissé une quantité non négligeable d'airs à succès dont le fameux marchand de bonheur. Il s'y ajoute beaucoup d'autres, qu'on en juge ! Ronde mexicaine, Allez savoir pourquoi, Si tous les oiseaux, L'enfant de bohème, Y'aura toujours, Peggy-o, Là où finit le ciel, Tumbalala, Les amours de demain, Comment va la vie; La petite Julie... La liste est longue tant le talent de Jean-Pierre et sa complicité avec Jean BROUSSOLLE auront éclaté tout au long de ces années fastes où la Chanson Populaire Française avait trouvé avec les Compagnons de la Chanson une justesse de ton qui était à l'époque reconnue, même par les plus jeunes. Il suffit pour cela de se remémorer les extraits d'émissions télévisées comme le Tête de bois et tendres années d'Albert Raisner de la fin des années soixante...
Comme se plaisent encore à le souligner nombre de ceux qui l'ont connu et notamment Annie, sa dernière épouse, c'est sur une nappe en papier au cours d'un déjeuner à Haïfa, en Israël, qu'est née le célèbre Marchand de bonheur. Tout simplement parce que la mélodie trottait dans la tête de Jean-Pierre ! Pourtant, s'il faut en croire Fred MELLA, cet air à succès a bien failli ne jamais voir le jour tant il énervait les autres Compagnons ! Du moins au départ avant qu'il devienne numéro 1 en 1959 pendant quelques semaines !
Déniché par Jo FRACHON et Hubert LANCELOT dans un bar de Menton où l'ensemble orchestral qu'il animait faisait la joie des estivants, Jean-Pierre CALVET écrira avec Jean BROUSSOLLE l'une des plus belles pages des Compagnons de la Chanson entre 1956 et 1972. Brillant guitariste, également premier prix de trombone au Conservatoire, maîtrisant parfaitement « l'humour piémontais » avé l'accent, cet enfant de Menton et du soleil n'attendait que le départ de Jean ALBERT pour prendre la mesure. Elle sera très vite prise par cet aficionado du solfège au point qu'Edith PIAF disait de lui qu'elle le trouvait "dans la note". Une fois de plus, elle avait vu juste en recommandant aux Compagnons de faire appel au talent de Jean-Pierre après le départ de Jean ALBERT en 1956. Après le départ de Jean BROUSSOLLE, il s'ingéniera avec son nouveau compère GASTON à trouver un prolongement à sa créativité. Les deux musiciens enregistreront d'ailleurs un 30 cm sous un nom d'emprunt sans les autres COMPAGNONS. Celui des QUAD ROCKERS (dont la couverture est reproduite ci-dessous). Un travail réalisé en Angleterre avec notre baladin, en dehors de leurs activités chez les Compagnons, avec l'appoint, à leurs côtés, des meilleurs musiciens anglais du moment.

Malheureusement, Jean-Pierre n'aura pas la possibilité de faire ses adieux avec ses amis en février 1985. Remplacé la dernière année à cause de graves ennuis de santé par Paul MERY, hospitalisé dans la région parisienne, il décèdera peu de temps après d'une terrible maladie laissant un livre témoignage, écrit en collaboration avec Arnaud DESJARDINS : Le baladin et la sagesse, paru à la Table Ronde. Un ouvrage dans lequel éclate toute la personnalité de l'homme qui semblait avoir deux visages, comme il l'a laissé entendre dans l'une de ses dernières mélodies : un, la nuit et l'autre la journée.
Jean-Louis JOSSERAND, dans son hommage aux Compagnons, revient d'ailleurs au sein du livre de Christian FOUINAT* sur ce que furent les derniers instants de Jean-Pierre. Notre enfant du soleil est décédé le 16 Février 1989 avec, autour de lui, les Compagnons, sa famille et ceux qui avaient compté pour lui. 

(*
) LES COMPAGNONS DE LA CHANSON : des marchands de bonheur, allez savoir pourquoi !

Par L. Petriac - Publié dans : Biographie, aspects
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés